Une étude d’ampleur (220 pages, 79 questions abordées) sur les habitudes d’utilisation d’Internet et des outils digitaux dans le quotidien professionnel des vétérinaires en exercice libéral et leurs évolutions au fil du temps.

Dans un univers numérique qui se transforme sans cesse, et où les comportements utilisateurs évoluent rapidement, l’étude cherche à détecter les nouvelles tendances et à restituer de la manière la plus fiable possible les pratiques digitales de la profession.

Très largement actualisée par rapport aux années précédentes, l’enquête vous permettra d’être informé en prime-time sur les sujets hi-tech qui feront l’actu de demain et entreront en résonance avec votre business :

  • Combien de vétérinaires utilisent-ils des logiciels de blocage publicitaire ? Et combien ont l’intention d’en utiliser ? Quels sont les taux d’équipement sur les ordinateurs, les tablettes, les smartphones ? Quels sont les logiciels les plus connus ?
  • Les moteurs de recherche préservant l’anonymat ont-ils la cote auprès des vétérinaires ? Quels sont leurs scores de notoriété comparé aux moteurs traditionnels ? Quels sont les moteurs alternatifs déjà utilisés par la profession ?
  • Les webconférences touchent-elles de plus en plus de praticiens ? Qui est à l’origine des webconf. proposées cette année à la profession ? Quelle durée, quels créneaux horaires et quels jours de la semaine ont la préférence des praticiens ?
  • Quelle part de vétérinaires utilise des réseaux sociaux, forums ou plateformes de télémédecine pour échanger avec des confrères/consoeurs ? Quels sont les outils les plus utilisés ?
  • Les visites commerciales à distance sont-elles en progression ? Quels produits ont-ils été présentés par ce moyen en 2017 ? Quelle part de la profession serait prête à passer au « tout e-visite » ?
  • Les vétérinaires associent-ils un plus grand plaisir de lecture à la presse format papier ou format digital ? Estiment-ils consacrer plus d’attention aux articles sur support papier ou sur support digital ? Et concernant les publicités ?
  • Arrive-t-il aux vétérinaires de recommander à leurs clients la consultation de certains sites en rapport avec la santé animale ? Lesquels ?
  • Combien d’adresses électroniques distinctes les vétérinaires utilisent-ils à titre professionnel ? À quels moments de la journée préfèrent-ils consulter leurs emails ? Quel volume d’emails traitent-ils ?
  • Quels usages professionnels les vétérinaires font-ils de leur smartphone ? Combien de praticiens l’utilisent-ils pour réaliser des ECG ? Pour effectuer des calculs de doses ? Pour passer des commandes prof. ? De nouvelles fonctions sont-elles mises en évidence ? Quelles applis apprécient-ils le plus ?
  • Quels sites Internet ont-ils récemment consultés ? Quels sont leurs sites préférés pour les actualités professionnelles ? Pour les cas cliniques ? Pour le matériel ?
  • Combien de structures disposent de leur propre site Internet ? De leur propre appli ? D’une page Facebook dédiée ? Quel est l’impact perçu sur l’activité ?

Toutes ces questions – et beaucoup, beaucoup d’autres (cf. détail ci-après) – trouveront réponse dans notre enquête.

79 questions abordées, 314 vétérinaires en exercice libéral interrogés, rapport de 220 pages environ, comparaison avec les données des vagues précédentes.

Détail des questions abordées dans l’étude

    • Nombre d’ordinateurs dans la structure, distinction PC/Apple
    • Taux d’équipement en logiciel de gestion professionnelle, parts de marché des LGP
    • Taux d’équipement en tablette tactile, détail des systèmes d’exploitation, type d’usage (privé, professionnel) 
    • Taux d’équipement en smartphone et types (iPhone, Androïd, etc.), fréquence d’utilisation hors téléphonie et fonctions utilisées (18 fonctions étudiées en assisté dont 2 nouvelles* + veille sur l’émergence de nouvelles fonctions)  (* NEW)
    • Taux de téléchargement d’applis à visée prof., applications les plus appréciées
    • Objets connectés : taux d’utilisateurs et détail des O.C. utilisés (hors tablette/smartphone), niveau d’intérêt des non utilisateurs et O.C. attendus, part de structures proposant des O.C. à la vente et types d’O.C. distribués, intérêt pour la distribution au sein des autres structures
    • Taux d’équipement des vétérinaires en montre connectée et en Apple Watch
    • Taux d’équipement et utilisation du Wifi dans les Cabinets, opinion sur l’innocuité des ondes Wifi
    • Temps consacré à la navigation Web/aux emails professionnels
    • Point d’accès à Internet (Cabinet, domicile,…) et équipement (ordinateur, tablette, smartphone) les plus usités, poids relatif sur le temps de connexion global
    • Nombre d’adresses emails distinctes utilisées à titre professionnel*, nombre moyen d’emails prof. reçus par semaine (* NEW)
    • Moments de la journée privilégiés pour consulter les emails professionnels
    • Newsletters professionnelles reçues, sites Internet récemment consultés, sites Internet préférés par thématique (actus prof., médicament, matériel, pathologie)
    • Part et profil des vétérinaires qui recommandent des sites Internet à leurs clients, sites conseillés
    • Notations en ligne et évaluations grand public type « avis Google » : opinion de la profession NEW
    • Navigateurs Internet utilisés par la profession, en distinguant ordinateur du Cabinet, du domicile, tablette et smartphone NEW
    • Logiciels bloqueurs de publicité : notoriété, opinion de la profession, taux d’équipement (en distinguant ordi. du Cabinet, du domicile, tablette et smartph.), logiciels connus, intentions d’utilisation NEW
    • Moteurs de recherche alternatifs : intérêt de la profession, taux d’utilisateurs et profil, moteurs utilisés, notoriété assistée (8 moteurs alternatifs Qwant, IxQuick, etc. vs 3 moteurs référents) NEW
    • Presse digitale vs presse papier : support associé au plus grand plaisir de lecture, au meilleur niveau d’attention (en distinguant articles et publicités), part de vétérinaires tentés par le tout numérique, le tout papier ou la combinaison digital + papier NEW
    • Site Internet de la clinique, appli dédiée à la structure et page Facebook de présentation : taux d’équipement, niveau d’intérêt des non-équipés, impact perçu sur l’activité*    NEW
    • Produits vétérinaires et compétitivité des tarifs pratiqués en clinique vs en ligne : fréquence d’évocation par la clientèle et principaux sites auxquels se réfèrent les clients
    • Taux d’abonnement à un service d’agenda en ligne
    • Webconférences : taux de participation, nombre de WCF suivies en 2017, acteurs à l’origine des WCF, durée, créneaux horaires et jours de la semaine les mieux adaptés
    • Taux d’utilisateurs de réseaux sociaux, forums ou plateformes de télémédecine pour des échanges professionnels, outils utilisés
    • E-detailing : opinion sur la visite à distance, praticiens visités dans l’année et profil, produits présentés, intérêt pour la systématisation des e-visites*    NEW
    • Ressenti face à l’émergence des nouvelles techno. dans le quotidien prof. : typologie d’utilisateur, impact global sur la vie professionnelle*, sur le CA*, sur les relations avec la clientèle*, risque perçu d’automatisation*    NEW
  • Données accessibles à la carte, en complément ou indépendamment de la souscription au baromètre V18

    • Ordinateurs dans la structure : distinction fixe/portable/hybride V17
    • Notoriété et PdM des logiciels professionnels, niveau de satisfaction associé, part de praticiens prêts à changer de LGP, intérêt pour le principe du logiciel en ligne V17
    • Portabilité du logiciel de gestion sur le smartphone/la tablette, importance perçue V17
    • Hiérarchie des raisons pouvant inciter à changer de logiciel professionnel V15
    • Fonctions professionnelles des tablettes tactiles V17
    • Taux de praticiens prêts à passer au « tout tablette » et profil V16
    • Appréciation de la profession quant à l’utilisation de tablettes tactiles par les délégués commerciaux V15
    • Part de vétérinaires possédant une ligne mobile spécifique pour l’activité professionnelle V17
    • Taux de recommandation aux clients d’applis spécifiques, détail des applis conseillées V17
    • Synopsis des applis attendues par la profession (spontané) V16
    • Taux d’équipement en terminal monétique V15
    • Nombre moyen d’emails professionnels reçus par catégories de correspondants (10 catégories étudiées dont laboratoires pharmaceutiques, presse professionnelle, confrères/consœurs, clients, centrales d’achat, etc.) V17
    • Fréquence des échanges emails avec les clients V16
    • Fréquence d’envoi de SMS, d’emails et de courriers postaux aux clients, coût unitaire des SMS V17
    • Nombre moyen de SMS clients envoyés par semaine, zoom sur les occasions d’envoi V17
    • Taux de fiches clients qualifiées sur le numéro de portable et/ou l’email, fréquence de déclaration à la CNIL des fichiers clients V17
    • Fréquence des consultations à distance, intérêt pour une appli de télémédecine vétérinaire, niveau de rémunération attendu V17
    • Internet en présence des clients : fréquence d’utilisation, types d’informations recherchées V17
    • Fréquence des négociations tarifaires liées à la comparaison des tarifs pratiqués par les boutiques en ligne, taux de réussite V17
    • Identification des prestataires à l’origine des sites Internet, applis dédiées et pages Facebook de présentation des structures V17
    • Thématiques attendues pour de prochaines Webconférences V17
    • Formations en présentiel vs e-learning : taux de participation dans l’année, thématiques attendues V16
    • E-detailing : fréquence souhaitée des VAD et positionnement face aux visites en présentiel (en plus ou à la place ?) V16